Rechercher

Un bar à vin sort de ses cendres de Pompéi

https://www.vitisphere.com/actualite-93272-Un-bar-a-vin-sort-de-ses-cendres-de-Pompei.htm


2 000 ans après l’éruption du Vésuve, les archéologues de Pompéi ont exhumé un thermopolium dans un état de conservation exceptionnel. Si l’évolution de la crise sanitaire le permet, les visiteurs pourront découvrir ce restaurant antique dès les vacances de Pâques.


A Pompéi, le carrefour des rues Vicolo delle Nozze d'Argento et Vicolo dei Balconi a retrouvé le calme qu’il avait perdu en février 2019 quand les archéologues ont commencé à y exhumer un thermopolium, ancêtre de nos restaurants rapides.

La cité antique en comptait 80 avant l’éruption du Vésuve en 79 après J.-C. Ses habitants venaient y acheter des plats chauds et des boissons. Celui-ci est le premier que les scientifiques déterrent dans son intégralité. « Son état de conservation offre des possibilités d’étude exceptionnelles »a expliqué Massimo Osanna, le directeur général du parc archéologique de Pompéi dans un communiqué de presse en décembre dernier.


Des jarres encastrées dans le comptoir


Dans l’une des deux grandes jarres intégrées encastrées dans le comptoir de service, les archéologues ont trouvé une bouteille et des restes de fèves. Les Romains les réduisaient en poudre pour donner au vin rouge une couleur plus claire et une saveur supplémentaire, comme l’explique Apicius, ami de l’Empereur Tibère, dans l’Art culinaire.

Les nombreuses fresques découvertes sur place donnent d’autres d’informations sur le mode de vie de l’époque. Un coq et des canards colvert tête à l'envers, prêts à être cuisinés, y sont représentés. Les archéologues pensent qu’ils composaient du menu proposé par le propriétaire de ce thermopolium. Leur hypothèse est renforcée par la présence d'os de palmipèdes dans des amphores jouxtant le comptoir, dans lesquelles ils ont en plus identifiés des restes de porc, de chèvre, de poisson, et des coquilles d’escargot.

A côté du stand, des flasques et d'autres récipients destinés au transport laissent penser que les tenanciers proposaient un service de livraison à domicile.

Dans un coin du restaurant, les archéologues ont aussi trouvé le squelette entier d’un petit chien. Et sur une sorte de lit, ils ont identifié des ossements humains appartenant à un homme d’une cinquantaine d’année qui devait se reposer lorsque la coulée pyroclastique l’a emporté.

Si l’évolution de la crise sanitaire leur permet de se rendre sur site, les visiteurs pourront découvrir ce thermopolium lors des vacances de Pâques. En attendant, ils peuvent déjà s’en faire une idée en regardant cette vidéo.



1 vue0 commentaire
about_wood02_edited_edited.jpg

CONTACT

E-Mail : le.ptitzinc@outlook.fr

Tel : 02 35 89 39 69

Adresse: 20 Place du Vieux Marché 76000 Rouen, France