Rechercher

L’escroc aux grands crus sort de prison

Le 8 avril dernier, Rudy Kurniawan, le faussaire à l’origine de la plus grosse affaire d’arnaque sur le vin de l’histoire, est sorti de la prison du Texas où il purgeait une peine de 10 ans. Et il n’a rien perdu de son culot…


Par Aïtor Alfonso Publié le 19/04/2021

Arnaud Plaquin


Au goulot et au culot

D’habitude, quand les services de l’immigration américaine extradent un prisonnier par avion, ils lui fournissent le billet. Mais lui a exigé de pouvoir se payer de sa poche un siège en classe affaires, craignant qu’on lui attribue une place médiocre dans le vol commercial qui devait le ramener en Indonésie… C’est dire le train de vie et le culot de Zhen Wang Huang alias Rudy Kurniawan, 45 ans, citoyen indonésien et escroc ultra médiatisé qui vendit pour plusieurs dizaines de millions de dollars de faux vins français à de grands collectionneurs entre 2006 et 2012. Doté d’un palais extralucide et d’une mémoire exceptionnelle, celui qui se faisait appeler Docteur Conti (en référence à son penchant pour la Romanée) savait transformer une cuvée médiocre en grand cru classé grâce à un art consommé de la contrefaçon d’étiquettes. Démasqué par un vigneron bourguignon puis arrêté par le FBI, il fut condamné à 10 ans de réclusion pour fraude, sans exprimer le moindre remord. Car si certains bandits ont un grand cœur, lui avait de grands crus.


Il y a quelques jours, c’est un Rudy Kurniawan visiblement amaigri et vieilli qui est sorti de la prison de Reeves au Texas pour être extradé, en première classe donc, de l’aéroport de Dallas vers celui de Jakarta.On ignore quelle sera la suite des événements pour l’escroc, toujours dans le collimateur des collectionneurs et qui n’a pas versé un centime des 3 millions de dollars de dommages et intérêts qu’il doit à sa principale victime…

On l’imagine dans son confortable fauteuil inclinable, pendant les longues heures de vol, ressassant cette affaire rocambolesque qui prend fin pour lui. Et on se demande s’il a pris du rouge ou du blanc dans l’avion.




2 vues0 commentaire