Rechercher

Jean-Jacques Banchet : des grands crus au savoir de la culture

https://www.lessor42.fr/jean-jacques-banchet-des-grands-crus-au-savoir-de-la-culture-26640.html


le 18 avril 2021 - Béatrice Perrod-Bonnamour



Frédéric Rizzi - "Tout sommelier ou adjoint à la culture, doit connaître les coulisses et l'historique de ce qu'il propose", déclare J. J Banchet


Après trente ans passés en tant que sommelier à la prestigieuse Maison Troisgros, Jean-Jacques Banchet est devenu adjoint à la culture, à l'international et à l'événementiel depuis 2020 à la Ville de Roanne. Des univers qui pour cet homme de goût se rejoignent. Rencontre.


De la viticulture à la culture, qu'est-ce qui relie ces deux univers ?

Dans viticulture, il n'y a que quatre lettres en trop. Pour moi, la culture recouvre les deux mots. Je considère le vin, comme une personne. Je pense que "découvrir" un vin, une appellation, c'est comme aller au musée, au théâtre, à l'opéra pour goûter de belles choses. Un sommelier a pour mission de mettre en exergue les qualités d'un vin pour qu'il soit en symbiose avec les mets et les invités.

Dans le domaine de l'art, je pense à Jean Puy et à son marchand Ambroise Vollard qui découvrant les dons de l'artiste, a divulgué des œuvres de "notre Fauve roannais". Les dessins du Père Ubu croqués par Jean Puy pendant la Guerre de 1914-1918, n'auraient sans doute pas été révélés au public sans Ambroise Vollard. Ainsi tout sommelier ou adjoint à la culture doit connaître les coulisses et l'historique de ce qu'il propose. Pour choisir un vin, il faut le projeter dans son devenir, en cave, et deviner avec quel plat il sera servi. Et pour quel convive !


Vous appréciez l'Opéra... Parlez-nous « d'un Verre d'Opéra » !

Pour cette prestation lyrique d'excellence, nous avions associé l'opéra à la dégustation de vins. Ainsi au Grand Hôtel de Roanne, une compagnie lyrique interprétait-elle des grands airs classiques, où alternaient musique et dégustation à l'aveugle de vins français. Surprise : Le succès reconnu des vins de la Côte. Nous espérons reprendre après la pandémie ces manifestations attendues.


De sommelier, vous êtes devenu le chef d'orchestre de Roanne table ouverte (RTO) !

En 1974, revenant de Tahiti, après des stages chez les Troisgros, comme barman puis caviste, je suis devenu sommelier de la "Grande Maison". A la retraite en 2014, conseiller municipal à la Ville, j'ai géré les jumelages, puis en 2020, comme premier adjoint, je fus chargé de l'important dossier de Roanne table ouverte.

Pour ce festival que l'on veut national, voire international, il s'agit de rassembler les restaurateurs de la région et d'allier mets de qualité et spectacles vivants. A cet effet, on invite des toques nationales et internationales, des créateurs de recettes.

Pour la prochaine édition en octobre, nous proposerons entre autres, des « Food-trucks », une formule de restauration rapide et adaptée à toutes les bourses. Les habitants des régions limitrophes, Auvergne, Bourgogne, Beaujolais, sans oublier la Vallée du Rhône… sont tous conviés !


Qu'en est-il de l'exposition Jean Puy au Musée Déchelette, qu'a-t-on décidé ?

L'ouverture de cette exposition phare autour du peintre Jean Puy et son marchand Ambroise Vollard était prévue en décembre 2019, nous espérons bien la dévoiler au public au moins quinze jours avant qu'elle ne parte pour Pont-Aven où elle programmée. La renommée de notre peintre roannais dépasse les frontières de la France, et son oeuvre est connue Outre-Atlantique. En Russie, au musée de l'Hermitage, on peut admirer des toiles qui parlent de notre Région.


Qu'en est-il des projets d'extension et d'aménagement du musée ?

Bruno Ythier, nouveau conservateur du musée Déchelette a œuvré avant son arrivée ici, à la promotion du musée des Dentelles de Retournac en Haute-Loire, et à la renommée de la Cité de la tapisserie d'Aubusson. Notre musée Déchelette va être profondément restructuré et modernisé. Le projet scientifique et culturel est en cours d'élaboration. La réhabilitation complète du musée permettra de mettre en valeur les collections, d'en accueillir de nouvelles, de raconter une histoire et de proposer des expositions temporaires dans un environnement de qualité. Ce projet d'envergure renforcera le dynamisme et l'attractivité de notre ville.

Propos recueillis par Béatrice Perrod-Bonnamour

0 vue0 commentaire