Rechercher

Chocolat et vin : leurs étonnantes similitudes !

https://www.chococlic.com/Chocolat-et-vin-leurs-etonnantes-similitudes-_a3978.html


Aujourd’hui, nous mettons en lumière les étonnantes similitudes entre les vins italiens et le chocolat. Deux plaisirs gustatifs qui se marient pour une alliance gourmande inégalable !



Déborah & Nicolas, fondateur de Sogno Vino


Interrogée par Chococlic, Sogno Vino, la boutique en ligne de vins italiens d’exception, lève le voile sur les ressemblances entre le vin et le chocolat, deux produits aimés des gourmets. Le vin et le chocolat : ce qui les unit À première vue, on pourrait dire que le vin et le chocolat n’ont rien en commun. Lorsque le vin est liquide, le chocolat est généralement solide. L’un découle d’une plante tandis que l’autre provient d’un arbre. Par ailleurs, le vin est souvent associé à l’apéritif ou au repas, le chocolat se destine plutôt à une dégustation au moment du dessert. Mais au-delà de ces différences élémentaires, les similitudes étonnantes entre ces deux produits permettent une alliance vin et chocolat parfaite ! Le climat spécifique du chocolat et du vin La vigne et le cacaoyer ont besoin de conditions climatiques bien spécifiques pour développer le meilleur de leurs arômes. Les vignes nécessitent un climat plutôt tempéré. Le chocolat, quant à lui, s’épanouit dans un climat tropical. Ce sont généralement les zones situées autour de l’équateur où la production est la plus généreuse. Les cépages et variétés La vigne possède ses cépages, lorsque le cacaoyer se distingue par ses variétés. Tous deux se reconnaissent et se déclinent par : - La forme des feuilles - La forme des grappes ou des cabosses - La couleur des fruits - La richesse aromatique Le territoire où « nait » le chocolat et le vin L’endroit où pousse une plante de vigne ou un arbre de cacaoyer est déterminant. En effet, la richesse du sol va déterminer la saveur particulière du vin ou du chocolat. La récolte Comme pour le vin avec les vendanges, la récolte du cacao s’effectue à la main pour préserver au mieux les arômes du fruit. La fermentation Eh oui, tout comme le raisin, la fève de cacao subit également une fermentation. Pour le vin, c’est le raisin lui-même qui produira le processus de fermentation. Tandis que pour la fève de cacao, la fermentation se produit sous l’effet de levures provenant d’agents externes. Bien que les techniques soient différentes, dans les deux cas, c’est une étape primordiale pour la transformation du produit. Les tanins On ne le sait pas toujours, mais les tanins ne sont pas exclusifs au vin. Le chocolat, lui aussi, possède ses propres tanins. Par ailleurs, les tanins se retrouvent dans de nombreuses espèces végétales (thé vert, acacia noir.)… Ils apportent de l’amertume. Assemblage de cépages/variétés Comme le vin, qui comporte souvent plusieurs cépages, le chocolat peut être aussi un assemblage de plusieurs variétés. Les différentes variétés de chocolat sont le Forastero, le Trinitario et le Criollo. Le passage en fût de chêne/la torréfaction Le passage du vin en fût de chêne et la torréfaction du cacao servent à développer l’éventail des arômes proposés. C’est d’ailleurs lors du passage d’un vin en fût que les saveurs empyreumatiques peuvent se développer. Les saveurs empyreumatiques Dans le vin comme dans le chocolat, on peut retrouver, au nez comme en bouche, les mêmes saveurs dites « empyreumatiques ». Elles regroupent les arômes : fumés tels que le tabac, la cendre grillés comme la biscotte, le pain grillé torréfiés avec les arômes de café ou de cacao brûlés tels que le caramel ou le goudron Les millésimes/grands crus Tout comme les vins d’exception ou les vins effervescents millésimés, il existe des chocolats de grand cru. Ils sont issus de cacao provenant d’un seul pays, d’une région particulière, d’une plantation unique ou à partir d’un cacao à caractère singulier. La dégustation du chocolat et du vin La dégustation du vin et du chocolat exigent un appel à tous nos sens. L’ouïe, la vue, l’odeur, le toucher et le goût, ! Tous vont permettre une expérience sensorielle inoubliable. D’autant plus si l’on déguste un millésime ou un grand cru ! L’expertise L’œnologue et chocologue désignent les experts en vin et en chocolat. Ils sont amenés à donner des conseils pour optimiser la réalisation du produit. Ils sont incollables en termes de techniques de fabrication. Ils peuvent également donner des conseils pour la dégustation. Vin et chocolat : nos gourmandises préférées Et pour finir, quelques chiffres qui parlent d’eux-mêmes. Pour la majorité des Français, le vin et le chocolat restent les aliments que nous avons le plus de plaisir à consommer. Plus de 80% d’entre nous consomment le vin avec passion et c’est même plus de 95% pour le chocolat ! Déborah et Nicolas de Sogno Vino espèrent que vous aurez l’occasion d’expérimenter certaines de ces similitudes et vous souhaitez d’ores et déjà une bonne dégustation !


ChocoClic

0 vue0 commentaire