LE JURA

 

Dans le Jura, les vins sont synonymes de minéralisé, d'oxydation maîtrisée, et intimement liés à la cuisine locale. Grâce aux cépages autochtones et à la technique très particulière d'élevage du vin jaune, la production jurassienne est unique. Fier de de son caractère, le chardonnay est jurassien et non une copie douteuse de son voisin bourguignon. Le savagnin est ici magnifié, avec ou sans recherche d'oxydation. Si le Pinot noir trouve dans ce vignoble un vrai terroir d'expression, ce sont les deux variétés locales - le poulsard et le trousseau - qui portent les valeurs du vignoble. vous ne trouverez nulle part ailleurs des textures aussi fines et une telle diversité aromatique.

Si les vins jaunes sont bâtis pour accompagner volailles crémées, morilles ou comté, ne négligeons pas les blancs et les rouges au bois mesuré, portés par des vignerons de talent qui laissent une place évidente au plaisir, qualité première du vin!

CÉPAGES

Poulsard

Pinot noir

Le Jura possède cinq grands cépages, unique, qui ont trouvé là leur terroir de prédilection et qui donnent des vins originaux très typés.

  • Le poulsard (ou ploussard) : Présent surtout dans l'AOC Arbois, il produit un vin rouge rubis clair, peu tannique aux arômes de petits fruits rouges évoluant sur des notes épicées et de sous-bois

  • Le trousseau : Il se caractérise par ne robe rubis intense, un nez de fruits rouges et noirs et d'épices légèrement poivrées, soutenu par des tanins fermes qui lui assurent un bon potentiel de vieillissement. Il est assez souvent vinifié avec le pinot noir et/ou le poulsard.

  • Le pinot noir : Il donne ici des vins de caractère, profondément imprégnés de leurs terroirs, aux arômes de framboise et de cassis, rehaussés de notes épicées.

  • Le savagnin : C'est "le" grand cépage blanc du Jura, à l'origine du fameux vin jaune. Sa riche palette aromatique va de la pomme à l'amande grillée, de la noix verte au froment, du curry au café. Il est vinifié avec ou sans ouillage, seul ou en assemblage avec le chardonnay, et produit des vins très typés, structurés et aptes à un long vieillissement.

  • Le chardonnay : C'est le cépage le plus répandu qui occupe près de a moitié du vignoble. Il donne ici des vins à la typicité propre aux arômes fleuris, frais et bien charpentés.

Trousseau

Savagnin

 
Vin_Jaune2.jpg

Les deux vins spécifiques du Jura

Le vin jaune

On cherche à gagner dans le "jaune" ou "vin de voile", tout ce que l'on repousse dans un vin blanc traditionnel : l'oxydation. Il est le produit d'un savant mélange de levures et de bactéries présentes sur les murs des caves, grâce à une intervention humaine délicate au fil du temps.

Pour l'obtenir, les vignerons ne remplissent pas entièrement les barriques, ils n'ouillent pas les vins et attendent patiemment l'apparition d'un voile à la surfacique va favoriser la naissance de nombreux arômes: noix, café, noisette torréfiée, bois vert, vieux bois aussi, fruits confits ... 

Ce n'est qu'au bout de 6 ans et 3 mois qu'il sera embouteillé dans sa bouteille spéciale, le fameux clavecin de 62 cl, contenance qui correspond au pourcentage restant sur un litre de vin une fois l'élevage terminé.

Le vin de paille

Cette mention ne désigne que des vins "sucrés" issus de raisins confits, soit au soleil soit sur des claies, qui permettent aux fruits de se libérer de leur eau et de se gorger en sucres.

 

Raisins séchés traditionnellement sur un lit de paille