LA CHAMPAGNE

 

La Champagne, terre viticole historique, et ses vins n'ont jamais été autant valorisés qu'aujourd'hui. Le vignoble - le plus septentrional de l'Hexagone - doit son renouveau à de petits producteurs qui ont insufflé peu à peu aux grandes Maison rigueur et quête de qualités. Nous assistons à un réveilles terroirs qui s'expriment village par village ainsi qu'à des avancées dans le processus d'élaboration du vin.

Le vignoble champenois se révèle novateur en termes de développement de l'agriculture biologique, de mise en valeur de parcelles domaine par domaine, de rendements modérés à l'hectare, ou encore de travail réfléchi sur les dosages. Le meilleur reste à venir.

Sur nos tables, le champagne ne doit plus être vu uniquement comme une boisson festive et apéritive. Détail significatif, il n'est plus servi servi dans une coupe, contenant révolu, ou dans une flûte, trop étriquée pour mettre en valeur la finesse de ses parfums, mais dans un verre à vin. En blancs comme en rosés, il capte chaque nuance de sa craie natale. Oubliez-le au dessert: sucre et bulles ne font jamais  de belles alliances.

Le vignoble champenois vit une dynamique impressionnante. Les grandes maisons de négoce et les vignerons ont compris combien le respect de la terre et le retour des rendements plus mesurés étaient fondamentaux.

Si 7 cépages sont autorisés, trois représentent plus de 99% de l'encépagement: Le Chardonnay en blanc et deux pinots en rouge.

  • Le chardonnay : Planté sur 30% du vignoble, l donne des vins élégants et fins, empreints de vivacité d'esprit, aux arômes délicats avec des notes florales, parfois minérales. Il confère une bonne aptitude au vieillissement.

  • Le pinot noir : Il représente 38% des surfaces plantées et apporte à l'assemblage du corps, de la puissance et de la longévité

  • Le pinot meunier : Il occupe les 32% restant. Il donne de la saveur et du fruité. Les vins qui en sont issus sont souples, fruités, dotés d'un bouquet intense .

Pinot meunier

Chardonnay

CÉPAGES

 

Le Saviez-vous?

Le champagne a souvent été affaire de femmes. En effet, quelques veuves ont dirigé des maisons à des époques où il n'était pas courant de voir une femme à la tête d'une entreprise. Si elle ne fût pas la première - il y eut la veuve Soyez avant elle - , Mme Clicquot en demeure l'archétype. Son vin était d'ailleurs appelé "La Veuve".

 

Barbe Nicole Ponsardin, épouse Clicquot, dite la Veuve Clicquot

LA MÉTHODE CHAMPENOISE

Sans l'intervention de vignerons attentifs, la Champagne aurait été cantonnée à ne produire que des vins de faible degré alcoolique, verts, oscillant entre le perlant et l'aigre. Les premières traces du processus de champagnisation remontent au XVIIème siècle. Pour préserver leurs vins et mieux les transporter, les Champenois les enfermaient, au printemps, dans des flacons de verre plutôt qu'en tonneaux. Avec la hausse des températures, apparaissaient un phénomène de monté de sève : un "bouillonnement" du gaz, et le développement en bouteille d'une effervescence plus ou moins maîtrisée. À l'époque, ne bouteille sur deux se brisait. Le phénomène inquiétait. Il a poussé les vignerons à s'interroger plus globalement sur les assemblages des raisins par provenance, l'adjonction de sucres pour favoriser la prise de mousse et obtenir plus d'effervescence, la solidité des bouteilles, la manière de lisser le goût "vert" des vins par la liqueur d'expédition ... Quatre siècles plus tard, ces questions restent d'actualité.

Simplification du processus créatif de la méthode Champenoise

 

LES SOUS-RÉGIONS

LA MONTAGNE DE REIMS

Majoritairement exposés au sud, les coteaux sont implantés sur des sols dont la craie est profondément enfouie. Le cépage dominant y est le pinot noir. Dans les caves de la montagne de Reims reposent des champagnes réputés pour leur puissance, leur charpente et leur noblesse.

 

LA VALLÉE DE LA MARNE

Les coteaux sont implantés sur des sols à dominante argilo-calcaire, à tendance marneuse. Le cépage dominant y est le pinot meunier. Les champagnes de la vallée de la Marne, grâce à leur grande diversité, possèdent un séduisant bouquet, du fruité et une grande souplesse. 

 

CÔTE DES BLANCS

Ici, un cépage unique règne en maître : le chardonnay. La craie affleurante y est partout, véritable réservoir d'eau et de chaleur des sous-sols. La Côte des blancs donne naissance à des champagnes prisés, empreints de vivacité et d'esprit, aux arômes légers et délicats, symboles de finesse et d'élégance.