LE BEAUJOLAIS

 

À deux pas de son voisin bourguignon, auquel il est officiellement rattaché, le Beaujolais est majoritairement planté de Gamay (99% de l'encépagement) et de quelques pieds de chardonnay, qui donnent de rares vins blancs.

Grâce à des producteurs consciencieux, le Beaujolais a gagné ces dernières années en qualité. Son vignoble s'est métamorphosé, les crus sont de plus en plus complexes, les élevages contribuent à les structurer, les maturités sont plus poussées, le recours à la vendange manuelle apporte de l'élégance. 

Sous l'appellation Beaujolais, les trois couleurs sont produites, ce sont des vins à boire jeunes, pour la pureté de leur fruit. Ils n'ont pas le potentiel de garde des crus, mais ont notamment l'avantage d'être très abordables. L'AOP Beaujolais-Villages fait le lien entre les beaujolais et les crus.

LES 10 CRUS DU BEAUJOLAIS

Du nord au sud, découvrez les fleurons de la production beaujolaise.

Julienas : L'appellation se partage entre schiste et argile, les deux sols prédominants du Beaujolais. Les vins y sont généreux et toujours bien structurés. Attendez les 5 ans.

Saint-Amour : C'est un cru au corps tendre et équilibré, doté de tanins d'une grande finesse. Il se déguste très bien jeune. Inutile de le laisser dépasser 5 années de garde.

Chénas : C'est le cru le lus recherché. Son terroir s'étire sur une bande étroite de  kilomètres de large. Les granites tendres et friables donnent schémas son velouté et sa rondeur exquis en bouche.

Moulin-à-Vent : Voici l'un des deux grands terroirs du Beaujolais, avec Morgon. Boire ces vins jeunesse une douce hérésie. Son sol profond et dense, composé de granite riche en manganèse, donne aux vins du corps ainsi que de beaux tanins corsés et fermes. 

Fleurie : On quitte l'univers puissant de Moulin-à-Vent pour retrouver de la grâce ainsi qu'une vraie finesse avec Fleurie. Sous la protection du coteau de Madone, l'appellation à toujours fait dans le raffinement en texture et en tanins.

Chiroubles : Perché à plus de 400 mètres d'altitude, le vignoble s'étend dans un cirque granitique bien exposé. Depuis toujours, Les vins sont friands, très fins, entre pivoine et poivre noir. 

Morgon : Sur des sols de schistes décomposés appelés "gores", Morgon est le cru musclé, séveux et vigoureux du Beaujolais. Il compte de très beaux terroirs : la "Côte du Py" en tête, puis "Les Charmes" et "Les Cras" qui donnent des gamays très colorés, aux tanins savoureux sur un fond de fruits noirs et d'épices.

Brouilly : Brouilly est l'illustration parfaite de la gourmandise. entourant le mont Brouilly, c'est le cru le plus étendu mais aussi le plus fin et nuancé. C'est un vin de copains!

Régnié : Dernière appellation en date dans le beaujolais, Régnié donne des vins au style comparable à ceux de Chénas. Floraux, dans le raffinement plutôt que la force, ils sont issus d'un sous-sol composé majoritairement de sable, qui explique la délicatesse des rouges produits.

​Côte de Brouilly : Sur les versants du mont Brouilly, le vignoble est très bien exposé sur des sols de schistes, de granite et de pierres bleues. Les vins, certes raffinées, sont profonds et peuvent très bien vieillir s'ils sont élevés en barriques.

 

LE BEAUJOLAIS NOUVEAU

 

À l'origine du développement des vins de primeur depuis 1951, le Beaujolais nouveau ne peut arriver sur les tables avant le troisième jeudi de Novembre (depuis 1985). Il s'agit d'un vin fruité, frais et rafraîchissant, sans autre véritable prétention que d'égayer la fin de l'automne. Sa couleur vive, violacée, parfois fluorescente et ses arômes de fruits exotiques et de raisin frais en font un compagnon idéal, lorsqu'il est réussi et peu ou pas chaptalisé, des charcuteries et divers "mâchons" des comptoirs lyonnais ou parisiens.

 
about_wood02_edited_edited.jpg

CONTACT

E-Mail : le.ptitzinc@outlook.fr

Tel : 02 35 89 39 69

Adresse: 20 Place du Vieux Marché 76000 Rouen, France